Suivez-nous sur les réseaux !

France

Ligue 1 Conforama : l’AS Monaco doit dire adieu à Jemerson

Maxime Dray

Publié

le

L’AS Monaco, privée de plus de 15 joueurs blessés, ne compte plus beaucoup de piliers dans son équipe. Mais sur les derniers matchs, on se rend compte que la plupart d’entre eux, à l’instar du défenseur central Jemerson, ne remplissent pas leur rôle, loin de là.

C’est sans doute la boulette de trop. Samedi, Jemerson se loupe complètement devant le Montpelliérain Skuletic et fait couler Monaco (1-2), qui s’enfonce à la 19e place du classement. Toutes les erreurs sont humaines, mais perséverer dans l’erreur est diabolique, dit-on. Pour Jemerson, ça commence à faire beaucoup.

Les jeunes meilleurs que les anciens

A l’heure où l’ASM puise dans son centre de formation et déniche des jeunes pousses converties en leaders, il faut deux ou trois cadres. Merci Falcao, Benaglio, Raggi, ou encore Chadli. Pourtant, les tauliers font pâle figure. Avec un pénalty raté contre l’Atlético, Falcao semble en perte totale de confiance, et pire, de motivation. Chadli se cache à chaque match. Et les autres briscards, idem.

Très vite, des jeunes, propulsés autour du “prodige” belge Tielemans, découvrent la Ligue 1 et font parfois 90 minutes. Diop, Badiashile, Biancone, Heinrichs, Sylla et consorts deviennent titulaires à seulement 17, 19 ans. Pour cela, il faut une exigence d’une concentration sans faille, ce que Jemerson n’a pas. Et n’a jamais eu. Pour que l’exploit caennais se reproduise (1-0), il faut prendre des décisions tranchées. Thierry Henry doit envoyer un signal fort à sa jeunesse et se passer des services de Jemerson.

Arrivé en 2016 sur le Rocher, le Brésilien, surnommé “Blackenbauer” manque cruellement de vitesse, de lucidité dans les interventions, et de mental. Il est loin, le temps où il plantait son but contre le MHSC en fin de match (2-6)… Le temps où Jardim marchait sur l’eau. Depuis, il semble que Jemerson et les champions de France 2017 se sont reposés sur leurs lauriers.

Crédit photo : Monaco-Matin