Suivez-nous sur les réseaux !

Coupe d'Europe

Lyon et les finales de groupe, toute une histoire

Publié

le

EnLucarne.com vous propose un retour dans le passé. A quelques heures d’affronter les Ukrainiens du Shakhtar Donetsk à Kiev (21h), Lyon pourrait écrire une nouvelle page de son histoire en Ligue des champions. Les Gones doivent ramener au minimum un match nul pour atteindre les phases finales. Une situation que le club rhodanien a beaucoup connu ses 18 dernières années. 

Lyon 1-0 Olympiakos, 2000

Une histoire qui commence en 2000, le 7 décembre. L’OL ne domine pas encore le championnat français et dispute sa première campagne en Ligue des champions. Grégory Coupet on encore Sydney Govou découvrent alors la plus prestigieuse des compétions du vieux continent. Lors de cette dernière journée, les hommes de Jacques Santini doivent l’emporter 1-0 ou par de buts d’écart à Gerland face à l’Olympiakos. Grâce à un but de Pierre Laigle de la tête, l’OL s’impose et atteint la deuxième phase de poules à l’époque. 

Spartak Moscou 1-1 Lyon, 2001

Justement cette deuxième phase de poules. Lyon retrouve un groupe corsé composé du Bayern Munich, Arsenal et du Spartak Moscou. Lors de la dernière journée, le 14 mars 2001, les Rhodaniens doivent s’imposer sur la pelouse du Spartak pour espérer entrevoir les phases finales. Malgré l’ouverture du score de Sonny Anderson sur penalty, l’OL concède le nul et dit au revoir à la compétition. 

Lyon 3-2 Celtic Glasgow, 2003

Quelle soirée, quel match. Gerland se souvient encore de cette superbe prestation des hommes de Paul le Guen face au Celtic Glasgow, le 10 décembre 2003. A domicile, les Lyonnais doivent absolument accrocher les 3 points pour continuer l’aventure en Ligue des champions. Et comme souvent à l’époque, l’OL s’en remet à sa star brésilienne du milieu de terrain, Juninho. Le numéro 7 lyonnais inscrit un doublé et permet à son équipe d’arracher une victoire 3-2 sur le fil. Un succès qui propulsera l’OL en tête du groupe, devant le Bayern Munich, s’il vous plait !

Glasgow Rangers 0-3 Lyon, 2007

Décidément Glasgow réussit à l’OL. Cette fois face aux Rangers, Lyon doit gagner par 3 buts d’écart pour obtenir sa qualification lors de la dernière journée. A Ibrox Park, Sidney Govou va très vite donner l’avantage à Lyon en reprenant un mauvais dégagement du gardien. Et puis ensuite, c’est l’histoire d’une révélation. Un certains Karim Benzema, 19 ans à l’époque, inscrit un doublé et permet à l’OL de l’emporter 0-3. Avec cette victoire, l’attaquant lyonnais s’est révélé à l’Europe mais surtout les hommes d’Alain Perrin ont pris la deuxième place du groupe et se sont qualifiés.

Dinamo Zagreb 1-7 Lyon, 2011 

Le match de dingue. Nouveau saut dans l’histoire pour ce qui est sans doute le plus grand exploit en phase de poules pour l’OL. A la lutte avec l’Ajax Amsterdam pour la deuxième place du groupe, l’Olympique Lyonnais joue son avenir en C1 lors de son déplacement à Zagreb. Les hommes de Rémi Garde vont atomiser le Dinamo malgré l’ouverture du score précoce des Croates. Maxime Gonalons, Jimmy Briand et Lisandro Lopez ont chacun inscrit un but alors que Bafétimbi Gomis a claqué un quadruplé. Dans l’autre rencontre, l’Ajax sera battu sur sa pelouse contre le Real Madrid (0-3). Grâce à ce large succès et à la défaite de son adversaire, Lyon fini second de sa poule. Incroyable !

Lyon 0-0 Séville, 2016

On termine notre petite histoire des finales de poule de l’OL en 2016. Nous sommes le 7 décembre et Lyon reçoit Séville pour la dernière journée. Au Parc OL, les hommes de Bruno Genesio doivent absolument l’emporter contre les Espagnols. Mais face à une défense de fer, ni Alexandre Lacazette, ni Mathieu Valbuena ou encore Nabil Fekir n’ont réussi à faire sauter le verrou andalou. Match nul 0-0 synonyme d’élimination. 

Shakhtar Donetsk – Lyon, 2018, une nouvelle page à écrire…. Rendez-vous à 21h sur RMC Sport 1.

Crédits photo : RTL.fr

fr Français
X