Suivez-nous sur les réseaux !

France

AS Monaco : trop de recrutements tuent le recrutement ?

Maxime Dray

Publié

le

En difficulté depuis plusieurs mois, l’AS Monaco s’est massivement renforcé cet hiver avec les arrivées de plusieurs joueurs au sein de la Principauté. Naldo (Schalke 04), Cesc Fabregas (Arsenal), Fodé Ballo-Touré (LOSC), William Vainqueur (Antalyaspor), Gelson Martins (Atlético Madrid), Georges-Kévin Nkoudou (Tottenham Hotspur), Carlos Vinícius (SSC Naples) et Adrien Silva (Leicester City) sont les nouvelles recrues du champion de France 2017. Un marché des transferts hivernal bien rempli pour l’AS Monaco, actuellement 19e de Ligue 1 !

Alors que le Portugais Leonardo Jardim vient tout juste de reprendre les commandes du club en succédant au champion du monde 98 Thierry Henry, l’AS Monaco peut espérer sauver sa saison avec un effectif reconfiguré. Cependant, Radamel Falcao et ses coéquipiers devront rester sur leurs gardes en évitant de tomber dans un piège bien connu (ou presque) par certaines formations anglaises.

Queens Park Rangers version 2012/2013 : 18 recrues pour finalement une dernière place au classement

Crédit photo : The Telegraph

L’exemple de Queens Park Rangers, actuellement 14e de Championship, est sans nul doute le plus mémorable parmi cette malédiction. Remontons six années en arrière, lors d’une certaine saison 2012/2013 !

Alors que le club londonien effectue cette année-là sa 124ème saison dans le football professionnel, les Hoops entraînés à cette époque par Mark Hughes, puis Harry Redknapp à partir de novembre 2012, vont connaître le drame. Relégué en Championship aux côtés de Wigan et de Reading avec un total de 25 points (4 victoires, 13 matchs nuls, 21 défaites), Queens Park Rangers avait pourtant fait en sorte de se maintenir à nouveau en Premier League en accueillant 18 nouveaux renforts ! Raté…

Comment QPR a bien pu passer à côté de sa saison ? Un problème d’intégration pour les nouveaux arrivants ? De niveau par rapport au reste du championnat ? Difficile de répondre. Mais au vu des recrues, on s’attendait quand même à une saison intéressante pour les Londoniens.

En effet, lors du mercato estival et hivernal, plusieurs noms connus de la scène européenne ont posé leurs valises dans le quartier de Shepherd’s Bush, dans l’ouest de Londres. Pendant l’été 2012, ils sont alors 12 à débarquer dans l’effectif : Ryan Nelsen (Tottenham Hotspur), Andy Johnson (Fulham FC), Robert Green (West Ham United), Samba Diakité (AS Nancy Lorraine), Fábio (Manchester United), Park Ji-sung (Manchester United), Junior Hoilett (Blackburn Rovers), José Bosingwa (Chelsea), Júlio César (Inter Milan), Esteban Granero (Real Madrid), Sam Magri (Portsmouth) et Stéphane Mbia (Olympique de Marseille). 6 autres les rejoindront ensuite en janvier 2013 : Tal Ben Haim (Portsmouth), Loïc Rémy (Olympique de Marseille), Yun Suk-young (Jeonnam Dragons), Christopher Samba (Anzhi Makhachkala), Andros Townsend (Tottenham Hotspur) ainsi que Jermaine Jenas (Tottenham Hotspur). Du beau monde sur le papier certes ! Mais pas bénéfique pour rivaliser avec le reste du championnat.

Après cette fameuse relégation en Championship, l’équipe de Queens Park Rangers réussira à retrouver la Premier League lors de la saison 2014/2015 grâce à une qualification par le biais des barrages. Mais rebelote, les Hoops termineront une fois de plus à la dernière place du classement. Ces derniers enchaînent cette année leur quatrième saison consécutive en 2ème division anglaise.

Fulham FC version 2018/2019 : 15 recrues pour un billet retour en Championship ?

Crédit photo : Sports Mole

Le rival londonien de Queens Park Rangers, Fulham, est en train de prendre la même direction que les Hoops. Classée à la 19ème place (comme l’ASM) après 24 journées à six points du premier non-relégable, Burnley, l’équipe de Claudio Ranieri va devoir lutter corps et âme pour sauver sa peau.

Alors que les Cottagers fêtaient leur retour en Premier League après quatre saisons passées en seconde division, ils n’espéraient pas se voir autant en difficulté dans un championnat qu’ils connaissent comme leur poche. A savoir que Fulham FC, fondé en 1879 est le plus ancien club de football professionnel de Londres avec à son actif un total de 28 saisons en 1ère division (c’est à partir de l’année 1992 que la 1ère division du championnat d’Angleterre prit le nom de Premier League).

Malgré les arrivées en nombre l’été dernier de Maxime Le Marchand (OGC Nice), Jean Michaël Seri (OGC Nice), Fabri (Besiktas), Aleksandar Mitrović (Newcastle United), Alfie Mawson (Swansea City), Joe Bryan (Bristol City), André-Frank Zambo Anguissa (Olympique de Marseille), André Schürrle (Borussia Dortmund), Calum Chambers (Arsenal), Timothy Fosu-Mensah (Manchester United), Sergio Rico (FC Séville) et Luciano Vietto (Atlético Madrid), (respirons un bon coup !) Fulham est nettement passé à côté de sa première moitié de saison. Elle est d’ailleurs à l’heure actuelle la formation ayant encaissé le plus de buts après 24 journées (53). Aïe !

Mais rien n’est encore joué pour les Cottagers ! Surtout avec un certain Claudio Ranieri aux commandes. Arrivé sur le banc de touche à partir de la mi-novembre pour remplacer son ancien joueur Slaviša Jokanović, qu’il a côtoyé à Chelsea au début des années 2000, le technicien italien de 67 ans peut être l’homme de la situation. Celui-ci l’a démontré avec Leicester City en remportant la Premier League en 2015/2016.

Il faudra néanmoins récolter le maximum de points pour se sortir de ce piège à rat. L’ancien entraîneur du FC Nantes et ses troupes devront confirmer leur succès de mardi face à Brighton (4-2) en allant chercher un résultat sur la pelouse de Crystal Palace samedi prochain. Ryan Babel, international néerlandais arrivé en provenance du Besiktas cet hiver, était de la partie pour participer à la victoire de son nouvel effectif. Le défenseur central norvégien Havard Nordtveit (TSG Hoffenheim) et le milieu offensif serbe Lazar Markovic (Liverpool), sont les deux dernières recrues de ce mercato hivernal.

Bref vous l’avez compris, bâtir un groupe autour d’un recrutement assez riche n’est pas une tâche facile. Même si l’AS Monaco est loin d’avoir égalé ces deux équipes anglaises en terme de recrutement, le club de la Principauté aura pour mission d’intégrer au mieux ses huit nouvelles recrues. Il reste alors 16 journées pour Leonardo Jardim afin de redresser la situation et d’échapper à un scénario similaire à la saison 2011/2012, année où les Monégasques avaient été relégués en Ligue 2.

Crédit photo : Eurosport.fr

fr Français
X