Suivez-nous sur les réseaux !

Coupe d'Europe

C1 : Avec le PSG, l’impossible devient possible…

Publié

le

Une nouvelle fois, le PSG a sombré ce mercredi en huitième de finale de la Ligue des Champions. Avec un avantage favorable après la victoire à Old Trafford (2-0), et face à des Mancuniens très affaiblis, les Parisiens ont subi une nouvelle débâcle qui s’ajoute à celle du Camp Nou, deux ans en arrière.

Inexplicable, inqualifiable, impardonnable… On ne sait quel mot employer. Le PSG s’est à nouveau enfoncé dans les abysses du sport. Avec ce club, ce qui ne doit jamais se produire finit toujours par arriver. Les années se suivent et se ressemblent. Après la fameuse « remontada » au Camp Nou le 8 mars 2017, le traumatisme est encore présent dans les têtes et n’est pas près de s’effacer.

Au moment d’aborder le match retour au Parc des Princes, le PSG possède deux buts d’avance. Un contexte plus que favorable. Mais dès la deuxième minute avec le cadeau de Thilo Kehrer offert à Romelu Lukaku, la peur gagne l’enceinte parisienne. Le stress se lit sur le visage des Parisiens, Thomas Tuchel en tête de liste. On se rend compte que le miracle est possible. Malgré l’égalisation de l’espagnol Juan Bernat, sauveur à plusieurs reprises du PSG en Ligue des Champions, le club vit une nouvelle désillusion européenne. Un cauchemar pour les supporters parisiens…

On se rend alors compte que les changements effectués depuis Barcelone n’ont pas porté leurs fruits. Sur le deuxième but des Red Devils signé encore une fois Romelu Lukaku, Gianluigi Buffon est l’auteur d’une erreur fatale permettant aux joueurs d’Ole Gunnar Solskjaer d’être à un petit but d’une qualification historique et inattendue. Recruté l’été dernier pour apporter son expérience à l’effectif rouge et bleu, notamment pour ce type de match, le portier italien a énormément déçu.

Blessé depuis plusieurs semaines, Neymar devait lui aussi apporter une dimension supplémentaire au club en Ligue des Champions. Il a assisté à la débâcle de son équipe depuis les tribunes. Tous ont sombré. Quand votre adversaire propose une équipe C, ne produit aucun jeu, que vous lui donnez deux buts et un penalty sorti du chapeau, il faut du temps pour une analyse cohérente. S’il peut y en avoir une.

Une honte… Et après ?

Sur le match d’hier soir, il ne s’agit pas de tactique et de technique. Le monde du football le sait, le PSG dispose de ses éléments. C’est une question de mental et d’état d’esprit, essentiel pour réussir en Ligue des Champions.

Le club de Ligue 1 ne sait pas tenir un score. Dès que la phase à élimination directe arrive, les parisiens se tétanisent et à la moindre erreur, ils sombrent. Le match de mercredi soir en est la preuve. Une équipe de Manchester United décimée par les blessures, d’un faible niveau, à se demander s’ils sont venus se qualifier, est venue gagner 3-1 au Parc des Princes. Difficile de se dire que cela est imaginable. C’est sûrement la dimension la plus obscure de ce sport, mais aussi la plus émotive.

Le PSG défie les lois de la réalité, en rendant les choses impossibles possibles. S’écrouler mentalement comme ils l’ont fait est à la limite de la faute professionnelle. On peut chercher toutes les explications possibles, aucune ne sera valable. Pas là, pas dans ce contexte. Paris a véritablement servi la qualification sur un plateau à Manchester United.

Le club français devient une référence dans les pires défaites de l’histoire de ce sport, les plus invraisemblables. Pour se relever de ces échecs à répétitions, le club devra prendre des mesures réfléchies. Il va donc falloir attendre et analyser pour essayer de trouver une explication, si cela est possible. Sa saison est d’ores-et-déjà terminée, au grand dam des supporters parisiens…

Crédit photo : Footmercato

fr Français
X