Suivez-nous sur les réseaux !

Equipes nationales

France vs Islande (en « inside », oui c’est bien plus drôle)

J’ai testé pour vous : France vs Islande dans la tribune des Supporters

Publié

le

Cela fait maintenant 4 ans que je suis membre du « Club des supporters » de l’Equipe de France, donc je mange, bois (trop), respire, vis, pleure pour les Bleus. Je ne ferai pas un top de mes meilleurs souvenirs ou déceptions (quoique), mais j’aime cette équipe avec ses qualités et ses défauts, et c’est toujours un plaisir de venir dans le gradin nord du Stade de France, avec ses supporteurs, ses drapeaux, chants, sauts….bref de l’animation (à notre sauce bien entendu).

Soyons honnêtes, je préfère placer les bases, notre pays possède de très nombreux fans du ballon rond, mais ce noyau s’agrandit uniquement tous les deux ans pendant 3 semaines au mieux. Il est vrai que le succès mondial a ramené de nombreux soutiens et aficionados, mais le premier constat qui me choque à mon arrivée, c’est ce vide dans les gradins. Alors oui les Bleus sont plus appréciés en Province qu’en Région Parisienne (regardez juste les guichets fermés lors des amicaux), je veux bien qu’un lundi soir, en Mars, à 9°, il soit difficile de se déplacer ou alors que le sofa Ikea est bien plus confortable qu’un siège à la dur à St Denis, mais bon, 8 mois seulement après le sacre mondial, je pensais que la « ferveur » était toujours de sortie…erreur ! On espère que les prochaines sorties en septembre et les beaux jours ramèneront un plus grand public.

Bref, revenons au match, France vs Islande, second match de qualification pour l’Euro 2020. Nous venons de battre sagement la Moldavie sur le score de 1-4, c’est au tour des Islandais. Moi qui m’attendait à un clasico du « Clapping », ce fut une déception, je n’ai pas senti une once de ferveur de la part de nos adversaires, je mettrai cela sur le compte encore une fois de la date et de l’horaire. En tout cas dans un groupe aussi « aisé », l’Islande me semblait assez redoutable, surtout depuis la dernière confrontation (2-2 en amical) et le sauvetage de notre jeune Kylian Mbappe (qui se prononce MMMMMbappé et non AimeBappé, mais ça c’est encore une autre histoire), qui avait enchanté le Roudourou (le stade de Guingamp, pas le Pokémon).

En ce qui concerne le 11 de départ, rien ne change (DD Style), notre bon vieux Blaise en ailier , Kurzi arrière gauche en CDD, le Samuel de retour après ses pépins physiques, avec un retour qui faisait parler, car le peuple footballistique voulait Lenglet (Clément…pas un Britannique). La meilleure réponse fut l’ouverture du score d’Umtiti par un joli coup de tête, suivi d’un cassage de démarche devenu légendaire et hop un ticket validé jusqu’à nouvel ordre à ce poste, désolé Clément, mis à part un rendez-vous chez le marabout, les deux places de défenseur gaucher sont attribués aux héros de Juillet dernier.

En attendant, la tribune continue à chanter et sauter, je tiens à remercier nos deux capos pour les tentatives d’ambiance auprès de la foule, car il est clair que ce public est difficile ce soir ! Rome ne s’est pas construit en une journée, il y a encore du travail auprès de la tribune, même si un bon noyau donne de la voix à chaque seconde. Pour en revenir au terrain, la première mi-temps est poussive, les joueurs se cherchent, Pavard tente des frappes à la Pavaaaaaard (ou à la Nacho, je ne sais plus), pas mal de ballons perdus, Antoine et Kylian ont du mal à se trouver, en tout cas le spectacle n’est pas très beau à voir.

Seconde mi-temps totalement différente, à croire que les mots de Deschamps ont eu un impact direct, Grizou et Mbappé ont fait du mal à nos adversaires, Giroud a marqué grâce à une boulette du gardien, l’attaquant parisien a fait parler sa vitesse et Antoine a tenté son piqué préféré (unique point commun avec Shakira, avec les cheveux peut-être) et ça a fonctionné à merveille. Au final 4-0 pour les Bleus face à des Islandais amorphes qui n’auront jamais réussi à semer le doute. A noter que Laywin a failli marquer, Kanté a joué le rebelle (oui méfiez-vous de son visage angélique), Pavard a réalisé une de ses plus belles performances, et que le duo Pogba-Grizou est un vrai bijou d’association, en somme mission réussie pour nos Bleus.

Prochain rendez-vous en juin, avec un match amical à définir, et surtout le déplacement le plus difficile de cette poule : la Turquie. Actuellement co-leader, ce match sent le soufre, surtout que nos Bleus ont toujours eu des difficultés avec les voyages d’après-saison (Souvenir de la Suède et la boulette de notre capitaine Lloris en 2017). Après, sans être mauvaise langue, perdre des points là-bas pourrait offrir un semblant de suspense dans un groupe à notre portée, mais je ne crache pas sur une victoire !!

Merci au Club des Supporters, toujours un plaisir d’entonner la Marseillaise à pleine balle, de côtoyer des français d’horizons différents, vivement Septembre, pourvu que ça dure !

fr Français
X