Suivez-nous sur les réseaux !

Brésil

La révélation brésilienne David Neres ! Muito bom, tamo junto !

Publié

le

Tout juste âgé de 22 ans, le Brésilien David Neres attire grandement l’attention ces dernières semaines. Auteur d’une belle saison avec l’Ajax Amsterdam et séduisant pour sa première avec la Seleção ce mardi face à la République tchèque, le natif de São Paulo peut être promis à un bel avenir.

Il est certainement l’une des révélations de le saison 2018/2019 ! Coéquipier de la pépite néerlandaise Frenkie de Jong chez les Lanciers, David Neres ne cesse d’impressionner ces derniers mois. Lui qui avait été plus que convaincant la saison passée en Eredivisie, auteur de 14 buts en 32 matchs de championnat, le jeune garçon de São Paulo confirme par sa montée en puissance qu’il peut être l’un des futurs grands talents brésiliens.

Un bilan prometteur sous le maillot de l’Ajax
Crédit photo : L’Equipe

À l’Ajax Amsterdam, club dans lequel il est arrivé en janvier 2017 en provenance de São Paulo, l’ailier droit d’un mètre 75 est bien entouré. Pas étonnant quand on sait qu’il s’agit d’une terre promise, constituée de jeunes talents prêts à exploser dans des grands clubs européens.

Cette année, le quadruple champion d’Europe (1971, 1972, 1973, 1995) réalise un parcours remarquable en Ligue des Champions, qualifié pour les quarts de finale après avoir éliminé le triple tenant du titre le Real Madrid. Et quelle performance de la part de l’équipe de Erik ten Hag au match retour à Santiago Bernabéu, victorieuse 4 buts à 1 ! Buteur lors de ce match incroyable le 5 mars dernier, David Neres a brillé durant cette rencontre aux côtés de Frenkie de Jong, Hakim Ziyech et de Dušan Tadić. Nous les retrouverons mi-avril face à la Juventus Turin de Cristiano Ronaldo, pour un quart de finale s’annonçant palpitant. Nous avons hâte !

Seulement 6e meilleur buteur de son équipe toutes compétitions confondues avec 7 buts derrière Dušan Tadić (28), Hakim Ziyech (18), Klaas-Jan Huntelaar (14), Kasper Dolberg (10) et Donny van de Beek (8), le petit prodige brésilien se distingue toutefois par ses qualités de passeur. Celui-ci en est à 13 passes décisives sur toute la saison, championnat et Ligue des Champions inclus, dont les phases qualificatives de la compétition européenne.

La Seleção lui ouvre les portes !
Résultat de recherche d'images pour "david neres brazil"
Crédit photo : Marca

Suite au forfait du Madrilène Vinícius Júnior, blessé aux ligaments droits lors du match retour face l’Ajax en Ligue des Champions, David Neres en a profité pour être appelé en remplacement avec le Brésil. Mérité.

À l’occasion du match amical contre la République tchèque (1-3), le jeune des Lanciers a su admirablement saisir sa chance, profitant d’une trentaine de minutes sur le flanc droit de l’attaque auriverde. Pas de but certes, mais joliment impliqué sur le doublé de Gabriel Jesus. Une première en sélection qu’il n’est pas prêt d’oublier a-t-il affirmé à la fin de la rencontre : « J’étais très nerveux au début, mais au fil des minutes, j’ai réussi à me calmer et à faire une bonne prestation. C’était bien, même s’il y a toujours des choses à améliorer. je n’attendais qu’une chose : faire mes débuts (en sélection). Mais je ne m’attendais pas à réaliser de tels débuts. Je pense que je vais garder en tête pendant longtemps ma passe décisive parce qu’aider un coéquipier à marquer un but, c’est presque comme marquer soi-même un but ».

Dribbleur et rapide sur pattes (eh oui c’est l’ADN du Brasiiil !), David Neres présente un profil que tout entraîneur rêverait d’avoir dans son équipe. Grâce à sa belle saison en club sous le maillot rouge et blanc et des débuts intéressants en sélection, l’avant-centre auriverde a encore de jolies choses à montrer au monde du football. Reste à voir maintenant si dans les mois à venir un cador européen sera prêt à s’arracher ses services. Cela est plus que probable.

De son côté, l’ancien joueur de Flamengo a du boulot sur la planche, qui devra vite prouver après son rétablissement s’il veut se voir participer ses ses terres à la Copa América en juin/juillet. « Vinicus (Junior) a perdu une belle opportunité. il va devoir être très bon avec son club. » a lâché le sélectionneur brésilien Tite. Mais bon, à seulement 18 ans, l’attaquant des Merengue a encore une longue carrière devant lui pour s’illustrer. Patience patience !

fr Français
X