Suivez-nous sur les réseaux !

Coupe d'Europe

Ajax Amsterdam : comme dans un rêve !

Maxime Dray

Publié

le

L’Ajax d’Amsterdam s’est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des Champions en s’imposant au Juventus Stadium contre les Turinois sur le score de 2-1. En pratiquant un football exceptionnel, cette jeune équipe a une nouvelle fois comblé le monde du ballon rond.

Un nouvel exploit pour l’Ajax d’Amsterdam. Les Lanciers ont disposé de la Juve au Juventus stadium lors de ce quart de finale retour de la Ligue des Champions. Une solidarité à toute épreuve et un football sensationnel leur ont permis d’atteindre le dernier carré de la compétition. Malgré l’ouverture du score de Cristiano Ronaldo à la 28e minute, les joueurs de l’Ajax n’ont pas tremblé et ont continué à pratiquer leur football, ce qui leur ont permis de revenir au score avant la mi-temps par l’intermédiaire de Donny van de Beek à la 34e minute.

En seconde période, l’Ajax prend progressivement le dessus sur leur adversaire italien jusqu’au but du jeune capitaine de 19 ans Matthijs De Light à la 67e minute. Comme un symbole. Après avoir pris l’avantage dans cette partie, l’équipe n’a pas tremblé jusqu’au coup de sifflet final et accède aux demies-finales avec un objectif désormais précis : remporter la Ligue des Champions.

L’Ajax, l’exemple à suivre

Ces dernières années, on a tendance à oublier que l’Ajax d’Amsterdam est une des plus grandes institutions du football mondial. Avec une politique sportive précise axée sur la formation avec plus de 25 millions d’euros dédiés aux équipes de jeunes et un jeu basé sur la philosophie de la légende du club, Johan Cruyff, l’Ajax est un modèle. Beaucoup de club en Europe et notamment en Ligue 1 devraient s’en inspirer.

En éliminant le Real Madrid, triple tenant du titre, et la Juventus Turin, grands favoris de la compétition, d’une manière éblouissante, l’Ajax a prouvé au monde du football que l’on peut être compétitif avec un budget limité. Il suffit d’avoir une politique sportive adaptée à ses moyens et une philosophie de jeu précise. La preuve que l’on peut réussir en Ligue des Champions même lorsque l’on évolue dans un championnat à priori plus faible que les autres.

Voilà qui devrait donner des idées au PSG. La morale de l’histoire ? Quand on veut, on peut.