Suivez-nous sur les réseaux !

FIFA

Arbitrage : Stéphanie Frappart, la première femme arbitre centrale d’une rencontre de Ligue 1

Publié

le

Stéphanie Frappart (35 ans) sera la première femme à arbitrer un match de Ligue 1. La Val-d’oisienne a été désignée comme arbitre centrale pour la rencontre de la 34e journée opposant Amiens et Strasbourg.

Mais quelles différences y a-t-il entre le football masculin et le football féminin ? En théorie, les hommes et les femmes jouent le même jeu, ont les mêmes règles, la même taille de terrain, le même nombre de joueurs. Pourtant, le style de jeu est très différent. Les hommes pratiquent un jeu plus rapide et plus agressif, contrairement aux femmes qui jouent un football plus doux, plus réfléchi. Beaucoup de joueurs masculins restent concentrés sur le fait d’être de grands athlètes avec une forte puissance physique en oubliant un peu les aspects les plus techniques du football.

Les hommes et les femmes se comportent également différemment à l’égard des arbitres. Kari Seitz, ancien arbitre de la FIFA, explique :

« Les hommes font des choses bizarres qu’on ne voit pas dans un match féminin. Croyez-le ou non, ils sont très, très émotifs. »

Durant les rencontres, les hommes et les femmes montrent souvent leur désaccord avec l’arbitrage, mais l’exprimeront différemment. Sandy Hunt, l’une des deux premières femmes à avoir officié en MLS, maintenant à la retraite, a découvert que les hommes se rassemblent et se rapprochent de l’arbitre, alors que les femmes viennent s’exprimer d’une manière bien moins agressive.

En raison des différences de styles de jeu et d’attitudes sur le terrain, les arbitres féminines doivent se comporter différemment des arbitres masculins. Sandy Hunt croit également que les les femmes arbitres n’utilisent pas l’agressivité comme moyen de gestion des joueurs :

« Je ne suis une menace pour aucun homme. Je ne vais pas aller nez à nez avec une grande star du football et essayer de le dominer parce que ce serait stupide et ridicule. Ma stratégie est d’essayer d’obtenir la coopération. » témoigne Sandy Hunt, ancien arbitre de la MLS et de la FIFA

En France les mentalités évoluent pour la première fois de l’histoire, où une femme va arbitrer une rencontre de Ligue 1. Nommé pour arbitrer Amiens-Strasbourg, Stéphanie Frappart, marquera l’histoire en étant la première femme arbitre centrale du championnat français. Nous verrons bien si elle aura la capacité de calmer la fougue des joueurs masculins. Pascal Garibian, patron de l’arbitrage français, n’a aucun doute à ce sujet : « Elle a toute sa place dans le football masculin professionnel.»

En espérant qu’elle ouvre la voie aux futures arbitre féminines en Ligue 1 !

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

fr Français
X