Suivez-nous sur les réseaux !

Coupe d'Afrique des Nations

CAN 2019 : Les favoris et outsiders de la compétition

Aissata Soumaré

Publié

le

La Coupe d’Afrique des nations (CAN), débute ce vendredi 21 juin et se terminera le 19 juillet en Egypte. Il s’agira de la première édition de la compétition en été et à 24 équipes. C’est un évènement tant attendu par l’ensemble des fans de football. Plusieurs favoris se détachent parmi les équipes engagées comme le pays hôte, le Sénégal, et le Maroc.
Voici un tour d’horizon des principaux favoris et outsiders !

LES FAVORIS

L’Egypte pour réaffirmer son hégémonie continentale. Vainqueur en 1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008, 2010. Finaliste en 2017.
Coach : Javier Aguirre

Groupe A avec la République démocratique du Congo, l’Ouganda et le Zimbabwe.

L’Egypte fait clairement parti des favoris pour obtenir un 8ème trophée continental. Tout d’abord le finaliste sortant va évoluer à domicile, et est attendu par tout un peuple. Effacer la déception du dernier Mondial en Russie où l’équipe a terminé en dernière position de son groupe avec 3 défaites en 3 matchs, est un des objectifs des Egyptiens. Les “Pharaons” seront portés par la star Mohamed Salah qui sort d’une belle saison avec Liverpool, ponctuée par une Ligue des champions (ndlr, victoire 2-0 face à Tottenham). Le natif de Nagrig (ndlr, nord de l’Egypte), est cette fois en pleine possession de ses moyens ce qui n’était pas le cas au Mondial. De plus l’attaquant est très bien entouré dans cette équipe avec notamment Mohamed Elneny le joueur d’Arsenal. Le seul bémol pour la sélection est la pression monumentale qu’elle aura sur ses épaules, mais elle a déjà remporté trois des quatre éditions de la CAN disputées sur ses terres. Conscient de cette pression Javier Aguirre a minimisé le statut de son leader ce mercredi, en conférence de presse en lâchant que :  “ Mohamed Salah est un joueur de mon équipe, comme les 22 autres “.

Le Sénégal en quête d’une première étoile. Finaliste en 2002 face au Cameroun défaite 2-3 aux tirs aux buts.
Coach : Aliou Cissé

Groupe C avec l’Algérie, le Kenya et la Tanzanie.

Le Sénégal a comme souvent le profil d’un vainqueur mais a joué d’une certaine malchance dans les grandes compétitions (ndlr, élimination sur les critères du fair-play lors de la CDM en Russie par exemple). Les “Lions de la Teranga”, disposent certainement du meilleur effectif de cette CAN avec un leader offensif en la personne de Sadio Mané qui a réalisé une superbe saison avec Liverpool. Le Sénégalais a terminé co-meilleur buteur du championnat avec 22 buts. Il n’a cependant toujours pas connu de succès avec le Sénégal. Cette victoire en LDC avec les Reds pourra certainement l’aider à débloquer son compteur avec l’équipe nationale. Pour l’épauler il bénéficiera du soutien de celui qui a été élu meilleur défenseur de Serie A :  Kalidou Koulibaly s’il vous plaît. Et des joueurs de ligue 1 comme Mbaye Niang et Ismaila Sarr. La sélection d’Aliou Cissé qui est en place depuis 4 ans semble cette fois être armée pour aller au bout.

Le Maroc pour marquer son retour au plus haut niveau. Vainqueur en 1976.
Coach :  Hervé Renard
Groupe D avec la Côte d’Ivoire, la Namibie et l’Afrique du sud.

Tout comme le Sénégal 2019 peut-être l’année du Maroc. En effet, les joueurs d’Hervé Renard ont laissé une très bonne impression en Russie en développant un style de jeu très offensif, malgré leur élimination au 1er tour. L’atout majeur des “Lions de l’Atlas” réside dans son effectif avec des joueurs comme Hakim Ziyech qui a grandement participé à l’épopée de l’Ajax en Ligue des champions. Le Marocain, a d’ailleurs été élu pour la deuxième fois consécutive joueur de l’année de son club. Cette CAN est aussi l’occasion pour lui de se montrer, car il va certainement quitter le club ajacide pour une autre grande équipe européenne. Il sera soutenu par des joueurs expérimentés comme Medhi Benatia, Nabil Dirar et Younes Belhanda et par des plus jeunes comme Achraf Akimi Noussair Mazraoui et Sofiane Boufal.

LES OUTSIDERS

L’Algérie, vainqueur en 1990.
Coach : Djamel Belmadi

Malgré son manque de stabilité (ndlr, 8 sélectionneurs en 7 ans), l’Algérie fait tout de même partie des outsiders de cette CAN. Le sélectionneur Djamel Belmadi possède lui aussi un groupe de grande qualité avec des joueurs présents depuis un certain temps comme Riyad Mahrez, Aïssa Mandi, Yacine Brahimi, Sofiane Feghouli. Et des plus jeunes comme la révélation de l’OGC Nice Youcef Atal qui sera à suivre avec attention et Ismaël Bennacer. Si Belmadi parvient à créer une osmose entre tous ces éléments les “Fennecs” pourraient représenter une sérieuse menace pour certaines équipes.

La Côte d’Ivoire, vainqueur en 1992, 1994, 2015.
Coach : Ibrahim Kamara

Il faudra compter sur les Ivoiriens et leur nouvelle génération incarnée par Nicolas Pépé qui sort d’une saison complète avec Lille (ndlr, 19buts), Wilfried Zaha, et Maxwell Cornet. Le groupe compte aussi des joueurs bien installés comme Max-Alain Gradel, Jean-Michael Seri et Serge Aurier qui viendront soutenir les plus jeunes, afin de remporter le trophée, 3 ans après le dernier en 2013. Les “Elephants” sont dans le groupe C avec le Maroc. Le choc entre les deux nations du 28 juin sera certainement explosif.

La Tunisie, vainqueur en 2004.
Coach : Alain Giresse

Groupe E avec l’Angola, le Mali et la Mauritanie

L’objectif des Tunisiens pour cette CAN est d’enfin atteindre le dernier carré de la compétition. En effet, depuis son sacre en 2004 les “Aigles de Carthage” se sont arrêtés en ¼ de finale en 2006, 2008, 2012, 2015 et 2017. La Tunisie de Wahbi Khazri et Naim Sliti a fait forte impression lors des qualifications en battant l’Egypte notamment, et en obtenant une victoire en amical face à la Croatie. A noter également, le retour de Youssef Msakni (51 sélections) qui n’avait pas participé au Mondial en raison d’une blessure.

Le Nigéria, vainqueur en 1980, 1994 et 2013.
Coach : Gernot Rohr
Groupe B avec la Guinée, le Burundi et Madagascar

Les “Super Eagles” vont faire le retour après leur absence en 2017 (non qualifié) et c’est une très bonne nouvelle pour cette compétition. Et pour cause, le Nigéria a toujours fait partie des grandes nations en Afrique. La sélection dirigée par Gernot Rohr a réussi une superbe campagne lors des éliminatoires avec cinq victoires, deux nuls et a terminé deuxième meilleure attaque avec 14 buts inscrits dans ces éliminatoires. Le Nigéria est donc en pleine confiance et sera un sérieux outsider en Egypte !

La CAN démarre ce vendredi avec en match d’ouverture Egypte-Zimbabwe, à 22h00 sur les antennes de beIN SPORTS.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire