Suivez-nous sur les réseaux !

Angleterre

Premier League : Liverpool, 30 ans après…

Adel.B

Publié

le

liverpool

En s’inclinant hier à Stamford Bridge, 2-0 face à Chelsea, Manchester City a permis à Liverpool d’officialiser son 19e titre de champion d’Angleterre.

Malgré le huis-clos et bien que les supporters du “Kop” n’aient pu assister à cette victoire que devant leur télévision, la joie reste intacte pour ces milliers de personnes, patientant depuis 1990. Les scènes de liesses en ce 25 juin resteront gravées dans les mémoires collectives des amoureux. Le rouge a envahi la ville en même temps que les briques de cette région industrielle faisaient écho à la couleur du maillot de leur club.

https://i0.wp.com/www.telegraph.co.uk/content/dam/football/2020/06/25/TELEMMGLPICT000233837111_trans_NvBQzQNjv4Bq3WT1VVZ5OVanTijWTnsRI7-uuLsXXET1ch_lVwMXWqY.jpeg?resize=577%2C362&ssl=1
Crédit photo : thetelegraph.co.uk

Une patience longue, parfois transmise de génération en génération, qui aura finalement trouvé son épilogue en 2020, pour réunir ces familles autour de ce titre.

Liverpool crowned Premier League champions after Manchester ...
Crédit photo : dailytelegraph.com.au

Les joueurs également ont passé la soirée ensemble, rassemblés devant la rencontre de leur rivaux pour assister à leur triomphe, à distance. La victoire aurait été plus belle sur le terrain, mais qu’importe, ce titre légitime et obtenu après des années d’efforts, vient parachever le beau jeu voulu et souhaité et par l’ensemble de l’institution.

Après une saison exceptionnelle et une main-mise totale sur la Premier League, les Reds renouent avec la joie d’un succès en championnat, 30 ans après le dernier, acquis en 1990. La bande de Jürgen Klopp aura posé sa marque sur un trophée quasiment glané dès la phase aller, tandis que la concurrence des Cityzens n’aura été que de courte durée.

Un effectif bâti depuis deux ans maintenant qui aura, paradoxalement, d’abord conquis l’Europe la saison dernière en remportant la Ligue des champions avant de triompher chez lui.

La colonne vertébrale composée d’Alisson Becker, de Virgil van Dijk, de Fabinho et de Roberto Firmino aura été la base d’un groupe toujours amené à se surpasser. Cette victoire est en effet celle de tout un collectif, au delà des individualités présentes en attaque, axé autour d’un coach qui aura su galvaniser ses troupes pour les amener au sommet.

England is Red!

Crédit photo : dnaindia.com