Connect with us

Espagne

Rétro : Il y a 11 ans, Cristiano Ronaldo était présenté à Santiago Bernabéu

Published

on

ronaldo

Le 6 juillet 2009, le Real Madrid reformait son ère Galactique. Des étoiles pleins les yeux, les supporters madrilènes ont ainsi goûté à l’excellence à l’occasion de la présentation de Cristiano Ronaldo.

Devant plus de 80 000 spectateurs, le génie portugais, numéro 9 dans le dos et sourire incontrôlable, souligne la nouvelle période du club teintée de gigantisme, lancée par Florentino Pérez. Un stade Santiango Bernabeu à guichets fermés venu accueillir sa nouvelle recrue arrivée en provenance de Manchester United, pour marquer l’histoire et graver dans le marbre sa légende.

Du départ de Luis Figo, Zinédine Zidane, Ronaldo puis David Beckham, seul Raul restait comme le survivant de l’ère I des Galactiques. La renaissance du Real Madrid passait donc par l’arrivée de l’astre de Madère, entouré par de nouveaux coéquipiers, tous plus talentueux les uns que les autres. Ces 94 millions d’euros dépensés (record du monde à l’époque ndlr) remettaient, de fait, le Real Madrid sur le devant de la scène.

Cette présentation engageait surtout la meilleure rivalité individuelle de l’histoire du sport, entre un Lionel Messi installé à Barcelone et un Cristiano Ronaldo venu conquérir l’Espagne. Durant 9 ans, l’on scrutait ainsi les performances stratosphériques de l’un et l’autre. Des statistiques incroyables, jamais égalées, qui auront permis à la LaLiga Santander de devenir le plus concurrentiel des championnats.

Du 6 juillet 2009 au 10 juillet 2018, Cristiano Ronaldo aura ainsi marché sur la péninsule ibérique avant de gagner l’Europe. Faisant de Santiago Bernabeu son jardin, ses 450 buts en 438 matchs, ajoutés à ses 15 trophées remportés, ont assurément fait de lui le meilleur joueur de l’histoire du Real Madrid et pour certains, du monde.

La présentation du 6 juillet 2009 restera donc gravée dans les mémoires collectives par le spectacle offert mais sutout par la légende qui en suivit.

Un, dos, tres, Hala Madrid !

Crédit photo : givemesport.com