Suivez-nous sur les réseaux !

Coupe du Monde

Rétro : il y a 22 ans, Thuram inscrivait un doublé historique en demi-finale du Mondial 98 ! (vidéo)

Maxime Dray

Publié

le

thuram

Il y a 22 ans, le latéral droit Lilian Thuram offrait la qualification à l’Equipe de France en finale du Mondial 98, en inscrivant un doublé historique face à la Croatie au Stade de France. Ses deux uniques buts sous le maillot tricolore.

Il s’agit de l’un des épisodes les plus marquants de l’histoire des Bleus. Alors que l’équipe d’Aimée Jacquet affronte la Croatie en demi-finale de la Coupe du Monde 1998 devant 80 000 spectateurs, personne ne se doute de la tournure que prendra cette rencontre. Menée 1-0 suite à l’ouverture du score de l’attaquant Davor Šuker au début de la seconde période, l’Equipe de France s’en remet à Lilian Thuram une minute après le but croate pour venir égaliser et permettre aux Bleus d’espérer une place en finale.

Arrive alors la 70e minute et la grande surprise, où le défenseur de Parme monté sur son côté droit, enclenche une frappe du pied gauche à l’extérieur de la surface adverse qui ira mourir dans le petit filet du gardien Dražen Ladić. Ébahis par ce nouveau but, l’homme de 28 ans s’agenouillera en positionnant son doigt en-dessous son menton. Une célébration devenue mythique traduite par son incompréhension vis-à-vis de ce doublé.

22 ans après, au cours l’émission de radio Team Duga animée par son ancien partenaire Christophe Dugarry sur RMC, Lilian Thuram est revenu sur cet épisode incroyable du 8 juillet 1998. Un doublé surréaliste qui aura surpris le public français, l’équipe, le staff, mais surtout sa maman assise dans les tribunes.

“Moi justement je pense ce qui est marrant, c’est que tout le monde était comme moi. Tous les joueurs de l’équipe, le staff, se demandaient “qu’est-ce qui s’est passé ?”. Je vais vous dire un truc, ma mère était dans les tribunes. On lui a dit son fils a marqué le premier but, donc déjà elle ne comprenait rien. On lui a dit il a marqué le deuxième, elle s’est évanouie”, a raconté le défenseur formé à l’AS Monaco, sous les rires de ses ex-coéquipiers Emmanuel Petit et Christophe Dugarry.

Pour écouter la séquence, cliquez ici.

Crédit photo : parismatch.com