Connect with us

Coupe d'Afrique des Nations

Rétro : il y a un an, l’Algérie remportait la Coupe d’Afriques des Nations (vidéo)

Adel.B

Published

on

algérie

Après avoir réalisé un parcours exceptionnel, l’Algérie décrochait son deuxième titre de championne d’Afrique, le 19 juillet 2019.

La performance des Fennecs durant la compétition reste l’une des plus impressionnantes de l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations. En remportant sept victoires en autant de matchs et en encaissant seulement deux buts, les Algériens s’adjugeait comme la meilleure équipe du tournoi et à plus longue échelle, du continent.

Un début de compétition idéal

Dans un groupe C largement à sa portée, l’Algérie lançait sa CAN face au Kenya. Une victoire dessinée en première période par des réalisations de Baghdad Bounedjah sur penalty (34e) puis de Riyad Mahrez (43e). Portée par cette rencontre aboutie, les Algériens faisaient face à leur premier test contre le Sénégal, à l’occasion de la deuxième journée. Un match difficile, qui se conclut par le seul but de Youcef Belaïlli (49e). Assurés de terminer en première position, les Verts déroulèrent pour leur dernier match face à la Tanzanie, 3-0, avec Slimani (35e) et Ounas (39e et 45e+1).

https://i2.wp.com/www.lepoint.fr/images/2019/06/27/19074997lpw-19075940-article-jpg_6317289_1250x625.jpg?resize=548%2C274&ssl=1
Crédit photo : lepoint.fr

Les huitièmes de finale s’affichaient alors comme le plafond insurmontable que connaissait l’Algérie depuis de nombreuses années. La Guinée se présentait en outsider, mais n’a pas tardé pas à s’effondrer devant la détermination algérienne. La rencontre s’est en effet très vite décantée lorsque, après de nombreuses occasions, Youssef Belaïlli venait ouvrir le score (24e). Libérés par ce but, les Algériens ont pris le large au retour des vestiaires par Riyad Mahrez (57e) avant que Ounas ne viennent définitivement sceller la victoire (82e). Un pas de géant effectué, qui mettait cette jeune équipe dans un statut de favori de plus en plus affirmé.

La ténacité de la Côte d’Ivoire

Le plus dur allait cependant commencer. En quarts de finale, c’est la Côte d’Ivoire, adversaire familier, que l’Algérie devait affronter. Dominés par la puissance et la vitesse du milieu de terrain ivoirien, les Algériens ont pourtant pris l’avantage sur l’une de leurs seules occasions. Un travail collectif rondement effectué et conclu par Sofiane Feghouli (20e).

La deuxième mi-temps s’est poursuivie alors sur cette intensité, soulignée par le penalty obtenu par Baghdad Bounedjah dès la reprise. Le protagoniste se charge de le frapper, mais voit son tir rebondir sur la barre transversal. Ce moment clé a alors fait basculer la rencontre en la faveur ivoirienne. Bousculés moralement, les Fennecs se voient plier sur une frappe de Jonathan Kodjia terminant sa course dans les buts (62e).

https://i0.wp.com/medias.lequipe.fr/img-photo-jpg/soccer-football-africa-cup-of-nations-2019-quarter-final-ivory-coast-v-algeria-suez-stadium/1500000001185574/50:29%2C2500:1661-1000-666-70/a855b.jpg?resize=570%2C379&ssl=1
Crédit photo : francefootball.fr

La rencontre se poursuit donc en prolongation mais ne voit aucune équipe prendre l’avantage. Les tirs-aux-buts allaient départager les deux formations, au terme d’un suspens dramatique. Wilfried Bony manque sa frappe pour la Côte d’Ivoire puis Youssef Belaïlli, dernier tireur algérien, s’en va donner la victoire à ses coéquipiers.

CAN 2019 : les Fennecs algériens trompent les Éléphants ! - Le Point
Crédit photo : lepoint.fr

Son tir est cependant manqué et relance dès lors les Éléphants. Pour ce faire, c’est à Serey Dié de remettre les équipes à égalité. Le milieu de terrain s’élance mais heurte néanmoins le poteau, permettant à l’Algérie de célébrer sa qualification inespérée pour les demi-finales. Le Nigéria allait désormais se présenter comme le dernier adversaire algérien, avant la joie de la finale.

Le Nigéria comme dernière étape

Comme à son habitude, c’est peu avant la mi-temps que l’Algérie prend l’avantage. Sur un enchaînement magnifique de Riyad Mahrez, le centre du Cityzens est dévié dans ses propres buts par Wailliam Troost-Ekong contre son camp (40e). Partis pour gagner, les Algériens se voient pourtant rejoindre au score suite à une faute de main, évitable, de Mandi. Odion Ighalo transforme la sentence sur penalty (72e) et remet les siens sur la route de la victoire.

Un scénario semblable aux quarts de finale se dessine alors. La fatigue se fait sentir pour les deux équipes, sauf pour un joueur, Ismaël Bennacer. Le milieu récupérateur ne cesse d’accélérer et de poursuivre ses efforts. En fin de match, après une frappe sur la barre transversale, il réussit ainsi à obtenir une faute précieuse sur l’action suivante.

A la Une | CAN-2019 : Mahrez envoie l'Algérie en finale !
Crédit photo : dna.fr

À l’entrée de la surface, Riyad Mahrez prend ses responsabilités pour un instant que seul le football peut nous faire vivre. Alors que le temps additionnel est terminé, le génie algérien vient transpercer les buts de Daniel Akpeyi sur un coup-franc magistral et désormais légendaire (90e +5). Un but sorti des crampons talentueux de l’insaisissable ailier, pour amener son équipe en finale.

CAN 2019 - Mahrez délivre l'Algérie sur un ultime coup franc !
Crédit photo : beinsports.com

Après un match harassant face à des adversaires survoltés, l’Algérie atteigne la dernière étape de son long parcours.

29 ans après, la victoire

La Coupe d’Afrique des Nations allait s’achever comme elle avait été lancée pour l’Algérie, face au Sénégal. Une rencontre opposant deux magnifiques adversaires mais qui, à la surprise général, se libère dès l’entame. Sur la première accélération algérienne, Baghdad Bounedjah tente en effet une frappe désespérée des 25 mètres, déviée par le tacle de Salif Sané et qui vient surprendre Alfred Gomis pour ouvrir le score (2e).

L'Algérie décroche sa deuxième Coupe d'Afrique
Crédit photo : wort.lu

Prenant l’avantage très vite, les Algériens se voient pourtant reculer à mesure de l’avancée du match. La solidité et la rigueur défensive de ces joueurs, leur permet cependant de tenir et de décrocher la victoire finale dans une rencontre éprouvante. Une victoire étriquée, mais une victoire quand même pour une équipe dominatrice et organisée du début à la fin.

Une histoire pour durer

En remportant sa deuxième Coupe d’Afrique des Nations, l’Algérie s’établit donc comme la meilleure formation africaine et s’installe comme un cador continental.

Le Classement mondial FIFA/Coca-Cola - Infos - CAN et festival ...
Crédit photo : fr.fifa.com

Cette victoire lance également une génération longtemps recherchée de jeunes joueurs talentueux, valeureux et passionnés. Une équipe axée sur un collectif solide, appuyée par des individualités de qualité comme peuvent l’être Ismaël Bennacer, Youcef Attal, Youssef Belaïli et évidemment Riyad Mahrez. Un trophée à souligner et à célébrer pour toute l’Algérie.

Crédit photo : leparisien.fr