Suivez-nous sur les réseaux !

Eredivisie (Pays-Bas)

Rétro : Henrik Larsson, l’élégance suédoise (vidéo)

Adel.B

Publié

le

larsson

L’ancien international suédois Henrik Larsson fait partie de ses footballeurs mythiques que la modestie honore. Loin des projecteurs médiatiques, c’est sur le terrain que l’attaquant suédois a fait parler de lui durant près de vingt et un ans. De sa Suède natale au Celtic, en passant par Barcelone et Manchester, le parcours de ce buteur de renom aura été jalonné de succès.

Les prémices à Hogaborg

Né le 20 septembre 1971 à Helsingborg d’un père cap-verdien et d’une mère suédoise dont il portera le nom, c’est à l’Hogaborg BK qu’il débute sa carrière. En 1988, alors âgé de seulement 17 ans, il intègre l’effectif semi-professionnel de son club formateur alors en troisième division. Il alterne alors les rencontres de football et son travail comme vendeur de fruits pour subvenir à ses besoins.

Shine a light: Henrik Larsson - Box To Box Football
Crédit photo : boxtoboxfootball.uk

Les débuts en professionnel

Après quatre années passées sur les pelouses d’Hogaborg, il signe finalement son premier contrat professionnel, chez lui à Helsingborg. Il n’y reste que deux ans, durant lesquels il impressionne tout le pays. En deuxième division et à seulement 22 ans, le joueur inscrit 51 buts en 61 rencontres, posant la première marque du reste de sa carrière.

Henrik Larsson, Helsingborgs IF (1992–1993, 56 apps, 50 goals + ...
Crédit photo : pinterest.es

La gloire du Feyenoord Rotterdam

Ses performances ne tardent en effet pas à attirer le regard des géants européens. En 1993, c’est le Feyenoord Rotterdam qui réussit à engager le jeune buteur. Cinq saisons passées au nord des Pays-Bas, qui lui vaudront l’entrée au plus haut niveau du ballon rond. Il y connaîtra alors un championnat extrêmement relevé, où se mêlaient l’Ajax Amsterdam de Louis van Gaal ou le PSV Eindhoven de Ronaldo. Son passage néerlandais lui permet également de connaître la joie d’une Coupe du Monde, en 1994, où il brille avec la Suède, collectivement et individuellement.

90s Football on Twitter: "Henrik Larsson celebrates scoring for ...
Crédit photo : twitter.com

La légende de Glasgow

Ses dreadlocks blondes deviennent reconnaissables sur tout le continent. Pourtant, après un litige financier avec le Feyenoord Rotterdam, c’est de manière surprenante que Henrik Larsson se retrouve au Celtic en 1997. Attendu dans un club d’envergure, c’est en Écosse que l’attaquant va cependant construire sa légende. Plus de trois cent matchs disputés et deux cent buts inscrits en sept ans d’un amour inconditionnel. Il remportera 8 titres ainsi qu’une place de finaliste en Coupe de l’UEFA, perdue face au FC Porto. Sa célébration “langue tirée”, reste encore aujourd’hui un symbole de son aventure à Glasgow.

Celtic legend Henrik Larsson insists not even El Clasico can match ...
Crédit photo : dailyrecord.co.uk

Un homme de l’ombre du Barça

Âgé de 32 ans, c’est à pleine maturité que Henrik Larsson découvre les joie d’un géant européen. Son transfert au FC Barcelone amorce la fin de sa carrière mais également sa réussite sur le plan collectif. Sa blessure aux ligaments croisés l’empêche d’accomplir une première saison entière, mais lui donne la force de retrouver sa qualité de buteur pour la seconde. En 2006, la victoire finale du Barça face à Arsenal, est entièrement due à l’entrée sur la pelouse d’Henke. Faisant son apparition à l’heure de jeu au Stade de France, il délivre deux caviars successifs pour Samuel Eto’o (76e) puis Juliano Belletti (80e), qui offriront le titre aux Catalans.

Henrik Larsson - FIFA.com
Crédit photo : fifa.com

Une dernière pige mancunienne

Devenu un joueur titré et définitivement reconnu, l’attaquant décide de retourner sur les terrains qui l’ont vu briller. Il s’engage trois ans avec Helsingborg, mais effectue un crochet par Manchester United, pour son dernier challenge. En effet, avec l’arrêt de la saison en Suède, le club anglais décide d’accueillir Henrik Larsson en prêt de six mois, au mois de janvier 2007. Il y jouera une dizaine de rencontres, glanant au passage un titre de Premier League.

https://i0.wp.com/i2-prod.mirror.co.uk/incoming/article3046735.ece/ALTERNATES/s1168v/1_73516909.jpg?resize=642%2C361&ssl=1
Crédit photo : dailyrecord.co.uk

De retour pour la fin

Henrik Larsson se retire du monde professionnel à 37 ans, après avoir conquis la Suède, puis le monde. Son passage en club est également souligné par ses performances en équipe nationale. Participant à trois reprise en Coupe du monde et trois Championnats d’Europe, il marque dans cinq de ces six tournois, pour un total de 106 sélections et 37 buts.

Henrik Larsson takes over as Helsingborg manager | The Scotsman
Crédit photo : scotsman.com

Un footballeur d’envergure

Son élégance et sa classe sur la pelouse, auront donc permis à Henrik Larsson de devenir l’une des premières icônes du sport suédois et de lancer une génération de jeunes footballeurs derrière lui, dont un certain Zlatan Ibrahimovic. Il reste encore aujourd’hui considéré comme l’artisan du succès de la Suède sur le plan international, et à jamais une légende.

Crédit photo : twitter.com