Suivez-nous sur les réseaux !

Coupe d'Europe

Ligue des champions : le FC Barcelone se relance, le Bayern Munich confirme

Adel.B

Publié

le

barça bayern

Les deux dernières rencontres de ces huitièmes de finale retour de Ligue des champions se sont conclues par les victoires du FC Barcelone et de Chelsea.

Le Barça en quête de victoire

Attendus par leurs supporters et par tous les observateurs après une saison plus que mitigée, les joueurs du Barça ont su se montrer revanchards face à Naples. Après le match nul 1-1 à l’aller, se sont pourtant les Napolitains qui se créent les premières occasions au Camp Nou. Peu efficaces en attaque, les hommes de Gennaro Gattuso sont logiquement punis par le pragmatisme barcelonais. Sur un corner magnifiquement frappé par Lionel Messi, Clément Lenglet profite d’un marquage léger de Diego Demme et Kalidou Koulibaly pour placer sa tête (10e). Le défenseur français bouscule le milieu de terrain allemand sur l’action, mais les arbitres ne jugèrent rien d’illicite.

Lancés dans la rencontre, les Catalans déroulent alors et c’est par Lionel Messi que vient la lumière. Esseulé face à trois défenseurs à l’entrée de la surface, l’Argentin est déséquilibré mais réussit à éliminer Mario Rui et Lorenzo Insigne par deux crochets. Il résiste au retour de Kalidou Koulibaly et finit sur une déroutante feinte de corps devant Kostas Manolas, pour marquer un joli enroulé petit filet (23e). Le numéro 10 aurait pu s’offrir un doublé peu après, sur un caviar de Frenkie de Jong de l’extérieur du pied, mais son contrôle de la poitrine est sanctionné d’une faute de main, logiquement refusé.

Messi shines as Barca see off Napoli | The Daily Star
Crédit photo : thedailystar.net

Naples est totalement transparent sur le plan offensif, à travers la faible prestation de son capitaine Insigne, toujours amoindri, et surtout de José Maria Callejon. Sa défense est elle également absente. Les fautes de concentration sont criantes, comme en témoigne le penalty concédé par Koulibaly. Souhaitant relancer proprement dans la surface, ce dernier ne voit pas arriver La Pulga dans son dos et n’est pas averti par ses coéquipiers. Son dégagement atterrit alors sur la cheville de Messi, qui se blesse sur l’action. Luis Suarez se charge alors de transformer l’occasion, pour envoyer son équipe en quarts de finale (45e+1 SP.).

Peu avant la mi-temps, Ivan Rakitic se met également à la faute, permettant aux Italiens de réduire le score sur penalty, par Lorenzo Insigne (45e+5 SP.). Trop faible, Naples n’aura jamais réussi à faire trembler la défense barcelonaise et aura subi les foudres des accélérations de Lionel Messi, plus que jamais au rendez-vous européen. La Ligue des champions reste la dernière possibilité de trophée pour le Barça, qui souhaite donc jouer le tout pour le tout dans la compétition. Il faudra cependant une nette amélioration dans le jeu pour se débarrasser du Bayern Munich en quarts de finale.

Le Bayern Munich se prépare

Facilement victorieux à Stamford Bridge 3-0, le Bayern Munich a confirmé son ultra-domination face à Chelsea. La rencontre débute par un penalty obtenu par Robert Lewandowski, sur une faute de Wilfredo Caballero, qu’il transforme lui même (10e SP.) Les Munichois poursuivent leurs efforts et doublent la mise par Ivan Perisic (24e).

Très peu en vue, les joueurs de Chelsea réduisent la marque par Tammy Abraham, profitant d’une erreur de Manuel Neuer (44e). Insuffisant cependant pour freiner les ardeurs de Lewa. Le Polonais offre ainsi une passe décisive à Corentin Tolisso, entré quelques minutes auparavant (76e). Largement dominateurs, les Allemands auraient pu voir leur succès s’élargir sur une frappe de Philippe Coutinho qui termine de peu au dessus des buts londoniens.

UCL, Champions League results, score, Chelsea vs Bayern Munich ...
Crédit photo : foxsports.com.au

Le Bayern Munich ne tarde cependant pas entériner sa victoire par son irrésistible buteur, qui gagne son duel, idéalement servi par Alvaro Odriozola (83e). La victoire est logiquement obtenue par les Bavarois sur les deux rencontres, face à une jeune équipe de Chelsea totalement inexistante et en pleine reconstruction.

Les quarts de finale promettent donc l’une des plus belles affiches de la compétition, entre un Bayern donné favori de la compétition et un Barça à la recherche d’un nouveau souffle.

Crédit photo : lesoir.be