Suivez-nous sur les réseaux !

Allemagne

Bayern Munich : Joshua Kimmich, où le joueur complet (vidéo)

Adel.B

Publié

le

Du haut de ses 25 ans, Joshua Kimmich a réussi à s’installer comme titulaire indiscutable de l’arrière garde du Bayern Munich.

Face à l’adversité de Stuttgart

Son intelligence de jeu n’a pas tardé à faire de lui un élément global de l’ogre allemand, capable d’évoluer à tous les postes, en s’adaptant très rapidement aux tâches qui lui sont assignées. Pourtant, sa carrière aurait pu être stoppée nette, alors qu’il était en formation comme milieu de terrain au VfB Stuttgart. Décrit comme trop petit et manquant d’impact dans ses gestes, par les dirigeants du club, le joueur alors âgé de 18 ans voyait son horizon bouché.

Kimmich, l'étoile montante du Bayern | UEFA Champions League ...
Crédit photo : uefa.com

Cantonné chez les moins de 19 ans, alors que lui espérait faire son entrée en équipe réserve, ce dernier souhaitait même arrêter le football, pour devenir professeur des écoles. Son destin change alors lorsqu’il rencontre Marcel Lucassen (directeur du développement des jeunes à la DFB entre 2008 et 2015). Venu superviser une rencontre de Stuttgart, il tombe littéralement sous le charme de ce milieu de poche. Alors que les autres observateurs ne lui donnaient aucune chance, Lucassen croyait en lui jusqu’au bout. Comprenant que la situation du joueur était compliquée dans son club formateur, il en parlait à Ralf Rangnick alors entraîneur du RB Leipzig.

De l’éclosion au RB Leipzig

Joshua Kimmich accepte le challenge et repart du plus bas échelon pour gagner le respect, en qui lui seul s’accrochait. Arrivé en Bundesliga.3, sa maturité et sa sérénité au milieu de terrain impressionnent l’Allemagne. Sa capacité à gagner l’espace et à profiter du moindre écart entre les adversaires pour s’y engouffrer, amènent sans cesse son équipe vers l’avant. Un style de jeu toujours en première intention et une qualité de passe pour casser les lignes, très rares pour un joueur de son âge.

Tauziehen um Kimmich ist beendet – Stuttgarter Talent ...
Crédit photo : lvz.de

Une fois de plus, il se démarque lors d’une rencontre, lui permettant de prouver sa valeur. Promu en Bundesliga.2, c’est à l’occasion d’un match face au Munich 1860 le 22 décembre 2014, que sa carrière se révèle. Effectuant une performance chiffrée à 78.3 % de passes réussies sur 60 tentées et 80 ballons joués, sa prestation devient une référence. Dans les tribunes de la Red Bull Arena, se trouve Pep Guardiola, venu observer ce joueur dont tout le monde loue les qualités. Au mois de janvier suivant, l’Allemand donnait son accord pour rejoindre le Bayern Munich.

Les premiers pas au Bayern Munich

En juillet, Joshua Kimmich s’engageait donc officiellement avec le Bayern. Pep Guardiola le repositionne à un poste inédit, celui de défenseur central. Cela peut paraître curieux pour un joueur mesurant 1m76 mais qui correspond en réalité au choix souhaité par l’entraîneur catalan. Un équilibre se crée entre les gabarits de Jérôme Boateng et Javi Martinez en couverture, soutenus par la vivacité de Kimmich à la relance. La polyvalence du joueur gagne en qualité, alternant entre la défense et le milieu de terrain, aidé par l’expérience de Martinez. Il dispute ainsi 17 matchs en défense et 12 dans l’entre jeu.

News :: DFB - Deutscher Fußball-Bund e.V.
Crédit photo : dfb.de

Une première saison réussie, qui lui ouvre les portes de la sélection nationale. Sa participation à l’Euro 2016 est un élément charnière dans son éclosion. La retraite de Philipp Lahm le place de nouveau dans une position inédite, celle de latéral droit. Sa taille correspond cette fois idéalement aux exigences du poste. Malgré son manque de vitesse, il compense par une précision dans ces centres, atteignant toujours leurs cibles.

Un homme à tout faire

Établi dans le couloir, il confirme également au Bayern Munich et en tant que latéral, devient quasiment un cinquième élément du milieu de terrain. Ainsi lorsqu’il est en possession du ballon, il se projette dans son couloir, s’appuyant sur son compère Thomas Müller en remise, pour ensuite chercher la reprise de Robert Lewandowski. En position de contre-attaquant, il n’hésite pas à entrer dans l’axe, libérant le couloir pour le dédoublement d’Arjen Robben et plus récemment de Serge Gnabry.

Sa recherche constante du jeu vers l’avant est l’une des principale qualité de Joshua Kimmich. Il ne faut cependant pas oublier son travail défensif. Sa hargne et sa combativité, visibles notamment dans ses altercations sur le terrain, mettent en avant sa capacité à venir soutenir sa charnière centrale.

Germany's Kimmich living the dream, not trying to be Lahm 2.0 ...
Crédit photo : reuters.com

Son adaptabilité est également une preuve de maturité saisissante chez lui, au-delà de son talent. Ainsi, avec l’arrivée de Hans Dieter Flick sur le banc munichois, l’équipe évolue en 4-2-3-1 pouvant se transformer en 3-5-2. La titularisation de Benjamin Pavard voit de fait Kimmich évoluer au centre du terrain. Cependant, lorsque le Français ne joue pas, nous voyons le jeune allemand intégrer le milieu de terrain à cinq en occupant l’ensemble du côté droit, que ce soit dans l’axe ou dans le couloir.

Le footballeur moderne tant recherché

Il n’est donc pas difficile de voir la manière dont l’évolution de Joshua Kimmich lui a permis de devenir l’un des meilleurs latéraux droits du monde. Sa projection, son sens du placement, ses efforts défensifs et sa qualité de centre, soulignent son profil technique. Sa palette est donc élargie par sa formation de milieu de terrain, lui permettant de gagner en polyvalence et en intelligence de jeu, pour devenir un footballeur global, totalement ancré dans l’ère moderne.

Joshua Kimmich semble donc suivre la voie des légendes du Bayern Munich et de la sélection allemande pour s’inscrire dans la durée du plus haut niveau.

Crédit photo : junipersports.com