Connect with us

Allemagne

Allemagne : 1. FC Kaiserslautern, de la gloire en Bundesliga à l’écroulement en troisième division

Maxime Dray

Published

on

1. FC Kaiserslautern

Quadruple champion de Bundesliga, dont le dernier titre remonte à la saison 1997/1998, le 1. FC Kaiserslautern peine aujourd’hui en troisième division.

Comme beaucoup de formations dans le monde du football, le 1. FC Kaiserslautern a connu un temps de gloire avant de sombrer à petit feu. Vainqueur du Championnat allemand à quatre reprises en 1951, 1953, 1991, puis enfin 1998, mais aussi de la Coupe d’Allemagne en 1990 et 1996, la formation rouge et blanche est aujourd’hui loin de vivre ce qu’elle a vécu auparavant. Depuis la saison 2018/2019, les diables rouges (Die Roten Teufel, en allemand) évoluent en troisième division allemande. Au grand malheur des supporters du club, qui quelques années plus tôt, pouvaient suivre leur équipe au sein de l’élite du football allemand et même en Coupe d’Europe.

1990-2000 : le 1. FC Kaiserslautern parmi les cadors du football allemand

En effet, de la saison 1990/1991 à 2003/2004, le 1. FC Kaiserslautern connaît la Coupe d’Europe (Ligue des champions, Coupe de l’UEFA et Coupe des clubs champions confondues) pendant dix années, avec même le cap des quarts de finale de la C1 atteint en 1998/1999. Une période durant laquelle le club figure parmi les meilleures formations allemandes. Malgré une relégation accidentelle en 1995/1996, l’équipe de la Rhénanie-Palatinat (état allemand) remonte la saison suivante en Bundesliga et remporte le championnat à la surprise générale avec 68 points, devant le Bayern Munich (66 points). Un titre dont les joueurs Olaf Marschall, Andreas Brehme et Ciriaco Sforza en sont les artisans, sans oublier la présence du jeune milieu Michael Ballack, qui rayonnera par la suite aux yeux du football mondial.

Devenu l’entraîneur en 1996/1997 durant l’aventure en seconde division, l’ancien défenseur du club Otto Rehhagel (1965-1972) réussit une dernière fois à emmener Kaiserslautern sur le toit du football allemand. Les ultimes heures de gloire, puisque les années qui suivront, le club sera en phase descendante malgré un beau parcours en Coupe de l’UEFA en 2000/2001. Emmené par Youri Djorkaeff et Miroslav Klose, les diables rouges s’arrêteront au cap des demi-finales (comme en 1982, ndlr) face au Deportivo Alavès et termineront l’année à la huitième place du championnat. Le début de la fin pour le quadruple champion allemand.

2003-2018 : chute, espoir, rechute et désillusion

Dès la saison 2002/2003, le 1. FC Kaiserslautern ne reverra plus le haut du tableau qu’il côtoyé les années précédentes. 14e (2002/2003), 13e (2003/2004), 12e (2004/2005) puis 16e en 2005/2006 synonyme de relégation, le club commence son périple cauchemardeux et évoluera quatre saisons d’affilée en 2. Bundesliga. Le début de la nouvelle décennie est ponctué d’espoir et de soulagement pour Kaiserslautern, mais chutera de nouveau en 2011/2012 avec une nouvelle relégation. Pourtant aux portes à plusieurs reprises d’un retour en Bundesliga, les rouge et blanc se verront être relégués pour la toute première fois de leur histoire en troisième division en 2017/2018.

2020 : dépôt du bilan

Plus récemment, les choses ne se sont malheureusement pas arrangées pour le club, qui face à de grandes difficultés économiques, a dû déposer le bilan au mois de juin dernier. Selon les médias Kicker et SWR, son niveau d’endettement était élevé à environ 24 millions d’euros, avec une demande de mise en faillite effectuée mi-juin auprès du tribunal local de Kaiserslautern. Cette procédure n’a pas eu d’impact sur le plan sportif, mais l’épidémie du coronavirus est venue accroître les problèmes financiers.

Aujourd’hui, après 26 journées de 3. Liga, le 1. FC Kaiserslautern peine à se reconstruire et à enchaîner les bons résultats. La formation se positionne à la 16e place du classement juste à deux points de la zone de relégation. Plus que 12 rencontres à présent pour sauver sa peau et éviter une nouvelle désillusion.

Crédit photo : dw.com