Connect with us

LaLiga Santander

Vidéo : la légende du football africain Samuel Eto’o souffle ses 40 bougies !

Maxime Dray

Published

on

eto'o

Figure emblématique du FC Barcelone, l’ancien international camerounais Samuel Eto’o fête aujourd’hui ses 40 ans. Retour sur une carrière marquée de succès en Espagne et en Italie.

Formé au Real Madrid, Samuel Eto’o ne sera pas resté longtemps dans la capitale espagnole, barré par Raúl, Fernando Morientes ou encore la nouvelle recrue Nicolas Anelka. Malgré sept petites rencontres au total, son passage ne lui empêchera pas de se voir attribuer la Ligue des champions en 1999/2000 (que le monde du football oublie encore de lui accorder aujourd’hui), ayant participé aux trois matchs de poule avec les Merengue.

C’est néanmoins au RCD Majorque entre 2000 et 2004 (165 matchs, 76 buts) qu’il se révélera, avec une Coupe du Roi remportée en 2003, avant de filer au FC Barcelone et de voir l’arrivée d’une avalanche de trophées. Chez les Blaugrana, il empochera un total de huit titres en cinq saisons : deux titres de Ligue des champions en 2006 et 2006, deux titres de Champion d’Espagne en 2005, 2006 et 2009, un nouveau titre de Coupe d’Espagne en 2009 et enfin deux titres de Supercoupe d’Espagne en 2005 et 2009. L’attaquant africain raflera tout sur son passage en Espagne, avec au compteur des statistiques impressionnantes : 152 buts en 199 rencontres toutes compétitions confondues.

La suite de son aventure se dessinera ensuite en Italie en Serie A de 2009 à 2011, sous les couleurs de l’Inter Milan (102 matchs, 52 buts) avec une nouvelle fois de la gloire plein la vue, surtout en 2010. Cette année-là avec les Nerazzurri, il ramènera sa quatrième Ligue des champions, une Coupe du monde des clubs, une Serie A, une Coupe d’Italie (une deuxième en 2011, ndlr), puis une Supercoupe d’Italie. Il s’agira alors des derniers titres de sa carrière. Le meilleur buteur des Lions indomptables (56 buts en 118 sélections) s’évincera en Russie au FK Anji Makhatchkala (2011-2013), pour après rejoindre l’Angleterre en signant à Chelsea (2013-2014) ou encore à Everton (2014-2015). Son retour en Serie A se fera à l’UC Sampdoria en 2015 avant de partir en Turquie. L’Antalyaspor (2015-2018) et Konyaspor (2018) l’accueilleront vers la fin de sa carrière. C’est finalement au Qatar SC (2018-2019) qu’il raccrochera enfin les crampons, après avoir marqué l’histoire du football africain.

Crédit photo : fcbarcelona.fr