Connect with us

Brésil

Rétro : le coup-franc magique de Ronaldinho face aux Three Lions au Mondial 2002 (vidéo)

Published

on

Compte à rebours ! La Coupe du Monde 2022 au Qatar démarre dans 15 jours ! L’occasion de vous faire revivre l’un des plus beaux inscrits dans la compétition, notamment le coup-franc de Ronaldinho contre l’Angleterre au Mondial 2002 en Corée du Sud et au Japon.

Nous sommes le 21 juin 2002, jour du solstice d’été, les Three Lions de Michael Owen, David Beckham, Paul Scholes ou encore Rio Ferdinand affronte en quart de finale le Brésil de Luiz Felipe Scolari, futur champion du monde pour la cinquième fois de leur histoire. Après avoir éliminé les Diables Rouges au tour précédent sur le score de 2-0, la Seleção doit alors écarter les hommes de Sven-Göran Eriksson pour continuer son aventure en Coupe du Monde. Ce qu’elle fera avec brio grâce à ces stars Rivaldo et Ronaldinho.

Un but ancré dans les mémoires !

Durant cette rencontre jouée au stade Ecopa de Shizuoka devant un peu plus de 47 000 spectateurs, les Brésiliens seront d’abord menés au score suite à un but du Ballon d’or 2001 Michael Owen à la 23e minute de jeu. L’égalisation de l’attaquant du FC Barcelone surviendra ensuite dans le temps additionnel de la première mi-temps, joliment servi par Ronnie après une série de plusieurs passements de jambes. Mais le festival du milieu offensif du Paris Saint-Germain à cette époque ne fera que commencer, puisqu’en début de seconde période, le futur joueur des Blaugrana fera exulter tout le peuple brésilien. Excentré sur le côté droit du terrain pour tirer un coup-franc, le magicien propulsera le ballon dans la lucarne du but adverse en lobant le gardien d’Arsenal David Seaman.

« J’ai réussi ce que je voulais faire »

Une réalisation d’anthologie parfaitement sentie de la part de Ronaldinho, qui s’est servi des informations de son capitaine Cafu concernant le positionnement du portier des Gunners : « Cafu m’avait déjà dit que Seaman se tenait loin de sa ligne. Il m’a dit de le tenir à l’œil et c’est ce que j’ai fait. Peu avant le coup-franc il me le répète encore. Je l’ai regardé au moment de tirer et j’ai décidé de tenter le coup. Je n’avais pas prévu de mettre un tel effet, mais je voulais tirer au-dessus de sa tête. Le tir était parfait, j’ai réussi ce que je voulais faire. », s’était-il exprimé après la Coupe du Monde.

Crédit photo : goal.com